Que deviennent vos dons ?

La seconde vie des TLC

Savez-vous que vos vêtements, votre linge de maison même déchirés ou usés, ou encore votre maroquinerie ou vos chaussures se collectent et se recyclent ? Ils peuvent avoir une seconde vie, ne les jetez plus ! Donnez-les, revendez-les, troquez-les ou placez-les dans un conteneur Pacôme Recyclage / Secours Populaire de la région.

Nous récupérons et valorisons ces textiles dans la région PACA

Crédit images : J’ai la fibre du tri

L’Association Pacôme Recyclage gère au quotidien près de 200 points de collecte avec plus de 35 partenaires associatifs et privés qui représentent un ramassage de plus de 800 Tonnes de déchets textiles, linge de maison et chaussures T.L.C par an dans le département des Alpes Maritimes.

 

Depuis cinq ans, nous avons permis au département des Alpes Maritimes d’enlever des déchetteries et des ordures ménagères environ 4000 Tonnes de déchets Textiles T.L.C. Ces collectes ont permis une baisse des coûts pour la collectivité ainsi qu’une diminution de la pollution du à l’incinération et l’enfouissement des déchets.

Par ailleurs, nous gérons en exclusivité les antennes et les points d’apports volontaires du Secours Populaires français, ce qui représente 250 Tonnes de T.L.C. par an.

Le tri des déchets textiles est effectué pour 10% de notre collecte sur notre site de Gattières et pour 90% dans les usines de nos partenaires agréés par l’éco organisme Eco TLC pour la valorisation du textile en Europe avec un cahier des charges prédéfinis.

Les déchets textiles sont transformés en chiffon d’essuyage industriel, effilochés afin de les recycler en isolation phonique et sont utilisés aussi pour l’industrie automobile.

Le tri industriel des opérateurs, permet de classer le produit brut de la collecte et de le séparer de façon effective en nombreuses catégories d’articles triés un par un et répertoriés en poids et par catégorie de destination dans les 4 familles suivantes :

  1. Réemploi / réutilisation des Produits (environ 55% de textile, et 5% de chaussures)
  2. Recyclage des Fibres (effilochage, déchiquetage : environ 20%)
  3. Valorisation des Matières (Essuyage : environ 10%)
  4. Déchets ultimes, rebuts de tri (environ 10%)

Ce qui nous permet de soutenir l’emploi local, l’insertion des personnes, et le tissu associatif.

  • Nous soutenons l’insertion des personnes rencontrant des difficultés au regard de l’emploi en accord avec nos partenaires principaux, l’association ALC INSERPRO à Nice et le Secours Populaires Français des Alpes-Maritimes.
  • Nous soutenons financièrement plusieurs dizaines d’associations des Alpes Maritimes.
  • Nous apportons aussi à ces associations nos outils logistiques (camions, stockage temporaire…)
  • Nous distribuons gratuitement à nos partenaires associatifs locaux, des vêtements, chaussures et accessoires selon les différentes demandes et saisons.

Le recyclage du textile

MATERIAU D’ISOLATION POUR LE SECTEUR DU BATIMENT :

Isolation thermique et acoustique en coton recyclé. Les textiles majoritairement en coton, non ré-employables en l’état, sont défibrés puis transformés pour constituer des laines d’isolation performantes et de haute qualité.

CHIFFONS D’ESSUYAGE :


Le recyclage des chaussures

REVETEMENTS DE TERRAINS DE SPORT SOUPLES :

Les chaussures sont broyées afin d’en récolter un granulat composé de matières Caoutchouc, mousse et fibres textiles.

RECYCLAGE DE CHAUSSURES USAGEES POUR LA FABRICATION DE CHAUSSURES NEUVES :

Seules les chaussures de sports et les chaussures de ville en matières caoutchouc, textiles et plastiques sont conservées pour le procédé. La semelle est composée jusqu’à 50% de chaussures recyclées, le reste de la semelle est composé à part égale de caoutchouc naturel et de caoutchouc synthétique.

 

Objectif Zéro enfouissement et incinération de textile !

Le saviez-vous ?

Aujourd’hui, un français sur deux fait le tri dans ses armoires au moins une fois par an. Selon l’ADEME, 17 kg de textile par habitant sont jetés chaque année, et pourtant 12 kg pourraient être valorisés. Les textiles collectés sont valorisés à 90 % et sont autant de tonnages qui ne finissent pas à la décharge ou ne sont pas incinérés. Par ailleurs, ces collectes permettent de contribuer à l’insertion de personnes en difficulté, par la création d’emplois durables dans les domaines de la collecte, du tri et de la valorisation des textiles.